Tumulte

Danse et répète

Ce pas chassé

Chassée en quatre temps

Pour l’instant

Pour l’instant le vent s’agite

Et déverse son lot, son flow

Une cadence haletante

M’emporte et me grise

M’isole

Soudain les vagues frisent

Provocant un fracas incessant

Incessant son rythme dans mon cerveau

Je sens ce flow

Qui me rejette plus loin dans la baie

M’isole et m’aspire dans son rythme effréné

Me laissant impuissante et suffocant

Je rejoins bientôt la zone libérée commotionnée

Où mon corps d’armée hésitant observe

Avant de retourner dans ses flots déchainés

Où j’y imposerai mon flow

 

Ecrit le 17/11/16

©Bouchra Abdelkahhar

 

L’Hydre

 

Deux têtes

 

Un petit cœur vide

 

Ainsi va l’Hydre

 

S’agite et brille

 

Dans son enclos

 

Applaudi par ses semblables

 

Et ses vestales

 

Son corps fait d’éclats

 

Il brille

 

Me tourne autour

 

Vante mes atours

 

Puis disparait

 

Fait de grands gestes

 

Si je l’ignore

 

Alors il vibre et bruit

 

Mon petit vent délicat le repousse

 

Peu à peu

 

Je le distingue mieux

 

Je n’en vois plus qu’un

 

J’entends sa voix

 

Et puis plus rien

 

Je m’en éloigne

 

Loin

 

Je me tiens loin

 

Loin de son fracas

 

L’histoire finit bien

 

Il suffit d’un rien

 

Enfin !

 

Ecrit le 14/11/16

 

©Bouchra Abdelkahhar