Terre !

 

L’hydre au loin
Je l’ai vue
S’en est allée
Pour de bon
Jette un dernier
Un dernier coup d’œil
Pour le plaisir
Le plaisir
J’ai trouvé une boussole
Un peu rayée sur le dessus
M’indique un chemin là
Tout droit je suis le plan
Je suis le fleuve
Ce confluent
Qui se jette dans l’océan
D’ici j’emprunte cette route
Cette route qui mène
Je ne sais où

 

Ecrit le 20/02/17
©Bouchra Abdelkahhar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nuit haute

C’est cette nuit-là

C’est cette nuit-là que j’aime

Que j’aime et que je chéris

Elle me nourrit

Elle me rapproche de ce je ne sais quoi d’éternel

Les hyper nuits sont trop rapides

Les nuits blanches insignifiantes

Les nuits magiques m’ennuient

Mais cette nuit-là

L’éclipse n’ose sans approcher jamais

L’aurore boréale non plus

L’impossible m’enivre de son parfum

Ses vibrations m’exaspèrent quelques fois

M’attirent toujours

Je ne sors que pendant cette nuit-là

Je marche le long de ses berges

J’observe les autres nuits de loin

Loin, je l’ai aimé

Loin, il me semble que lui aussi

 

Ecrit le : 17/02/17

©Bouchra Abdelkahhar